SOCIETE DES VOLONTAIRES RONCEVAUX


Société déclarée ouverte aux anciens combattants et assimilés
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» CHRONIQUES DU MOIS DE JUILLET 2017
Mer 19 Juil - 18:22 par CAL.50

» ORAN 5 JUILLET 1962
Mar 4 Juil - 23:05 par CAL.50

» CHRONIQUES DU MOIS DE JUIN 2017
Ven 30 Juin - 8:17 par CAL.50

» UN HIVER LONG ET RIGOUREUX
Jeu 29 Juin - 23:58 par CAL.50

» LES FUSILIERS MARINS EN ALGERIE
Mar 27 Juin - 18:06 par CAL.50

» LES FUSILIERS MARINS EN INDOCHINE
Mar 27 Juin - 17:55 par CAL.50

» LES FUSILIERS MARINS EN 1939-1945
Mar 27 Juin - 17:46 par CAL.50

» LES FUSILIERS MARINS PENDANT LA GUERRE DE 14-18
Mar 27 Juin - 17:36 par CAL.50

» LES FUSILIERS MARINS EN 1870
Lun 26 Juin - 15:04 par CAL.50

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Les posteurs les plus actifs du mois
CAL.50
 

Partagez | 
 

 CHRONIQUES HISTORIQUES MOIS D'OCTOBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: CHRONIQUES HISTORIQUES MOIS D'OCTOBRE   Lun 3 Oct - 9:39

3 octobre 1569 : bataille de Moncontour (Poitou)Victoire du parti catholique face aux protestants. Le duc d'Anjou, futur roi Henri III et chef de l'armée catholique (27 000hommes) bat l'amiral de Coligny dont les 19 000 hommes manquent pourtant de culbuter les catholiques dès le début de l'engagement. Ceux-ci doivent la victoire à la contrattaque du corps de réserve de Biron que le duc d'Anjou a eu la présence d'esprit de constituer avant la bataille. Coligny, blessé, se retire et laisse sur le terrain 8000 hommes morts ou blessés pour 1000 catholiques. Se sachant inferieur en nombre, l'amiral de Coligny ne voulait pas ce combat mais y a été contraint par ses mercenaires allemands. Le taux de pertes, fort pour l'époque, s'explique en partie par le règlement de compte entre mercenaires suisses (alliés des catholiques ) et les lansquenets allemands (alliés des protestants). Les premiers reprochant aux seconds un manquement lors d'un engagement antérieur. A noter aussi que le fameux chirurgien, Ambroise Paré, soignera beaucoup des blessés.

3 octobre 1908 : création des Goums marocains. Unité de 100 cavaliers incorporée plus tard au sein d’un Tabor qui comprend 4 Goums. Créées initialement pour des opérations de police, ces Goums deviennent une infanterie légère d’élite qui contribue à de nombreuses victoires (Monte Faito et Majo). Les 6 premiers Goum marocains ont été mis sur pied le 1 novembre 1908 par le général d’Amade, suite à directive n°9917/9/11 du 13 octobre signé par le général Picquart ministre de la Guerre. Leur composition étaient de 150 fantassins et de 50 cavaliers, ce qui fait qu’ils seront appelés Goums Mixtes Marocains en 1913. C’est seulement en 1940 qu’ ils formeront des Tabors, mot d’origine ottomane qui signifie bataillon. Ce mot a été choisi par le général Noguès pour camoufler les Goums aux yeux des commissions d’armistices allemandes en tentant de faire croire qu’ils formaient les Mehallas chérifiennes du sultan.

3 octobre 1929 : naissance administrative de la Yougoslavie

3 octobre 1942 : premier vol réussi pour le V2 allemand (Peenemünde). L'invention de Werner von Braun n’est cependant employée qu'à partir du 6 septembre 1944. Emportant une charge explosive d'une tonne à une vitesse de Mach 3,5, le V2 est capable d'atteindre une cible à 320 km après être monté à 85 km d'altitude. Indétectable et imparable, le V2 est l'ancêtre du missile balistique. 4000 de ces missiles touchent l'Angleterre et les Pays-Bas à la fin de la seconde guerre mondiale. La première explosion mortelle a lieu à Maisons-Alfort près de Paris. Impuissantes contre ces attaques, les autorités britanniques choisissent de ne pas communiquer durant deux mois, préférant laisser croire qu'il s'agit d'explosions dues au gaz ou de sabotages.

3 octobre 1952 : première explosion d'une bombe atomique britannique (au large de l'Australie). Bénéficiant des recherches américaines, les Britanniques deviennent la troisième puissance atomique au monde en faisant exploser 25 kilotonnes, sur l’ile de Monte Bello, soit la puissance de la bombe lancée sur Nagasaki.

3 octobre 1990 : réunification de l'Allemagne. La RFA et la RDA redeviennent l'Allemagne, un an après la chute du mur de Berlin et 29 ans après sa construction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 4 octobre 2016   Mar 4 Oct - 8:27

Précision pour le 3 octobre 1990: réunification de l'Allemagne. Plutôt, unification de l'Allemagne par l'adhésion de la RDA à la Loi fondamentale de la RFA, qui devient ainsi la constitution de l'Allemagne dans son ensemble. La RDA disparaît tandis que perdure la République fédérale d'Allemagne (RFA). Depuis, ce jour est jour de fête nationale sous la dénomination de Jour de l'Unité allemande et est fêté, de façon tournante, par respect du fédéralisme, dans la capitale du Land qui a alors la présidence du Conseil fédéral. Celle-ci a lieu cette année à Dresde, capitale du Land de Saxe. Merci au prof. Jérôme Vaillant (Lille 3).

4 octobre 1890 : mise en chantier du premier sous-marin de combat de la Marine française (Toulon). Plus opérationnel que le Gymnote, ce submersible, baptisé Gustave Zédé, a un déplacement de 260 tonnes, est doté d’une propulsion électrique et équipé d’un tube lance-torpille . Il embarque quatre armes. Prise d’armement définitif le 1er mai 1900.

4 octobre 1916 : torpillage du croiseur auxiliaire de 1er rang Gallia (Sardaigne - Italie). « Transportant des soldats du 55è Régiment d’infanterie territoriale de Bourg-en-Bresse, du 59è R.I.T. de Chalon-sur-Saône, du 113è R.I.T. de Toulon, du 235è R.I de Belfort, du 15è Escadron du train, un détachement de 350 soldats serbes, des isolés ainsi que des civils, ce paquebot transatlantique reconverti convoie alors 2350 personnes vers Salonique. Il est coulé par le U35 du Kapitän-Leutnant Lothar Von Arnault de la Périère dont la torpille frappe le compartiment de stockage des munitions. Le navire sombre en 15 minutes. Officiellement, 1338 victimes sont à déplorer ce qui en fait l’une des plus grandes tragédies maritimes de la première guerre mondiale. Le Gallia est cité à l’ordre de l’armée, le 5 décembre 1919 ». CNE Jean-Baptiste P. (COMLE).

4 octobre 1928 : naissance d'Alvin Toffler (New York). Auteur (avec son épouse Heidi) d'une série d'ouvrages (devenus des best Sellers mondiaux) dont l'objectif est de déterminer l'avenir des rapports de forces. Ex : Guerre et contre-guerre, le choc du futur, la troisième vague,... Il est mort cette année à 87 ans.

4 octobre 1957 : lancement de Spoutnik 1 (Baïkonour – Kazakhstan). Le premier satellite artificiel de l’Humanité est mis sur orbite par une fusée soviétique R7 (initialement prévue comme missile balistique). Spoutnik reste en orbite plus de 3 mois et accomplit 1400 orbites. Il ouvre l’ère de la conquête spatiale.

4 octobre 1958 : acte de naissance de la 5ème République française.

4 octobre 1959 : lancement de Lunik 3 (Baïkonour – Kazakhstan). La sonde soviétique prend le 7 octobre une série de clichés de la face cachée de la Lune qu’elle envoie vers la Terre par radio le lendemain. C’est la première fois que la Lune est photographiée sous cet angle.

4 octobre 1993 : fin de la bataille de Mogadiscio (Somalie). L'opération gothic serpent est un échec militaire américain qu'Alan Parker et Hollywood (La chute du faucon noir) ont métamorphosé en un film rendant beaucoup plus hommage à l'héroïsme (certes réel) des soldats US qu'à leur capacité à maîtriser la violence au cours de ce combat au cœur de la population. Dans des conditions similaires, trois mois plus tôt et au même endroit, le sous groupement tactique du colonel de Saqui de Sannes ne déplore que deux blessés. Tout en interdisant de tirer à l'arme lourde et de riposter aveuglément aux tirs qu'essuient ses hommes, le colonel français prend l'ascendant sur les hommes d'Aïdid qui constatent à la fois la précision meurtrière et le sang-froid du détachement. Sur le sujet lire : Décider en situation d'extrême violence par Michel Goya - n° 3 revue Inflexions (avril-septembre 2006).

4 octobre 2001 : un vol commercial détruit par un missile (Mer noire). Un Tupolev 154 de la Siberian Airlines en provenance de Tel Aviv est percuté par un missile S200 ukrainien au-dessus de la mer noire. 78 morts. Au début de l'enquête, la thèse de l'attentat est privilégiée (proximité des attentats du World Trade center) mais des billes d'aciers provenant du S200 sont retrouvées dans le fuselage de l'épave et attestent d'une erreur de tir lors de manœuvres ukrainiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 5 octobre 2016   Mer 5 Oct - 8:57

5 octobre 1764 : Le capitaine de vaisseau de Bougainville quitte Saint-Malo. Il part pour une expédition en Atlantique sud avec la frégate Aigle et la corvette Sphinx.

5 octobre 1803 : création d’une unité de guides interprètes (Camp de Boulogne). En prévision du débarquement de Napoléon en Angleterre, le colonel Dupont-Derval est chargé de la constitution d’un Corps d’une centaine d’hommes maîtrisant la langue anglaise. Le débarquement annulé, la compagnie participe aux campagnes d’Allemagne, d’Espagne et de Russie avant d’être licenciée en 1814. Les 25 survivants sont alors incorporés au 2ème Régiment de Dragons. Il sont les ancêtres du corps des interprètes militaires.

5 octobre 1914 : première victoire aérienne de l'histoire. Les Français Frantz et Quenault à bord d'un biplan Voisin abattent un autre biplan allemand Aviatik au-dessus de Jonchery sur Vesle grâce à leur mitrailleuse FM Hotchkiss, pivotant sur un trépied monté au-dessus de la tête du pilote. Le montage est une idée du constructeur Gabriel Voisin, appliquée à tous les avions de l'escadrille V24. Une plaque commémore cette première victoire à Jonchery sur Vesle et un petit musé retrace l’événement à la mairie de Muizon (commune voisine). Quant au premier combat aérien (sans conséquence), il est attribué, pour les Français, au caporal Joseph Thoret, à la date du 10 août 1914.

5 octobre 1918 : mort du lieutenant Roland Garros (Saint-Morel – Ardennes). « Autodidacte du pilotage, il obtient le brevet n°147 en juillet 1910. Il est le premier à traverser la Méditerranée en septembre 1913. Affecté au Camp Retranché de Paris, il met au point le premier système de tir à travers l’hélice, par la pose de déflecteurs en acier sur les pales. En avril 1915, il est le premier à abattre un avion seul dans un monoplace et crée le principe du chasseur. Le 18 du même mois, touché par la DCA, il est contraint de se poser à Hulste (Belgique) occupé par les Allemands. Après de multiples tentatives d’évasion, il parvient à s’échapper le 15 février 1918 avec le lieutenant Anselme Marchal. Affecté au SPA 26, son avion explose en vol le 5 octobre après avoir été touché par les tirs d’un chasseur allemand. En 1927, le stade devant accueillir la finale de la Coupe Davis est baptisé en son honneur sous l’impulsion de son ami Emile Lesieur, président du stade français de tennis auquel Roland Garros avait adhéré en 1906 ». CNE Jean-Baptiste P. (COMLE).

5 octobre 1969 : un pilote cubain se pose à Miami. Profitant d'essais en vol, le lieutenant Jimenez déserte Cuba avec son Mig 17 et se pose sur la base d'Homestead, près de Miami, sans avoir été préalablement intercepté par la défense aérienne américaine. L'affaire est d'autant plus gênante qu’Air Force One, l'avion présidentiel US, est en attente sur une des pistes. L'air force restitue le Mig 17 peu de temps après parce qu’elle en possède déjà quelques exemplaires.

5 octobre 1995 : Bob Denard se rend à l'armée française (Comores). Ayant tenté, le 27 septembre, de renverser le pouvoir en place aux Comores, avec une trentaine d’hommes à lui, le célèbre mercenaire français Bob Denard est encerclé par des unités des forces spéciales dans le cadre de l'opération Azalée déclenchée par la France au titre d’un accord avec les Comores. Se qualifiant lui-même de « corsaire de la République », Bob Denard, né Bourgeaud, a été successivement résistant, marin (engagé), enginiste de chantier, et patron de mercenaires opérant principalement en Afrique. Après une activité de mercenariat de près de 40 ans sur ce continent, il meurt en octobre 2007 en France (Paris) atteint de la maladie d’Alzheimer.

5 octobre 1998 : le groupe aéronaval comprenant le porte-avions Foch reçoit l’ordre de rallier l’Adriatique et de se tenir prêt à intervenir au Kosovo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 6 octobre 2016   Jeu 6 Oct - 11:35

6 octobre 105 avant J.C : bataille d’Arausio (Orange - Vaucluse). Les Cimbres (peuple germain originaire du Jutland) et les Teutons infligent une sévère défaite à l’armée romaine en profitant de la rivalité entre le proconsul Coepio et le consul Mallius. Les pertes romaines s’élèvent à 80 000 hommes soient les pires du siècle. Trois ans plus tard lors de la bataille d’Aix-en-Provence, le consul Marius anéantit les Teutons revenant du pillage de l’Espagne, et écarte ainsi la menace d’une invasion de l’Italie.

6 octobre 1860 : sac du palais d’été (Pékin – Chine). Les vainqueurs franco-britanniques de la bataille de Palikao (21 septembre) pillent le palais d’été. L’ordre de l’incendier vient de Lord Elgin. Victor Hugo, alors en exil à Guernesey et donc en délicatesse avec Napoléon III, traitera les Européens de bandits dans une lettre rendue publique.

6 octobre 1918 : entrée à Beyrouth (actuel Liban). Une flotte franco-britannique entre dans le port de Beyrouth évacué par les Turcs. Deux contre-torpilleurs français de l’escadre de Syrie (l’Arbalète et le Coutelas) précèdent les troupes du général Franchet d’Esperey en Palestine (en fait, un régiment mixte de cavalerie :chasseurs d’Afrique et Spahis).

6 octobre 1949 : loi américaine d’ « aide militaire pour la défense mutuelle ». Signée par Truman, cette loi porte uniquement sur l’aide militaire afin de ne pas donner raison à la propagande soviétique qui présente le plan Marshall (1947-1951) comme une machine de guerre américaine offerte aux Européens. La France a reçu environ 20 % des 10 milliards de dollars d’aide américaine.

6 octobre 1973 : début de la guerre du Kippour (Israël). L'Egypte et la Syrie, appuyées par une coalition arabe, attaquent par surprise Israël qui finit par l'emporter.

6 octobre 1977 : premier vol du Mig 29. Chasseur russe bi-supersonique baptisé Fulcrum par les américains. Grande maniabilité en vol et rusticité d’emploi. Toujours en service dans une dizaine de pays.

6 octobre 1981 : assassinat du président Sadate (Le Caire). Lors d'un défilé militaire, un groupe d'officiers proches des frères musulmans tire sur le président égyptien et le tue ainsi que 6 autres dignitaires présents dans les tribunes.

6 octobre 1986 : le K219 coule au large des Bermudes. Le sous-marin nucléaire soviétique K219 (lanceur d’engins) est victime d'un incendie qui l'oblige à faire surface. 4 hommes d'équipage périssent lors de l’incendie qui se déclare dans le silo n°6. Un cargo soviétique tente de le remorquer mais il sombre par 5500 mètres de fond avec ses 32 missiles nucléaires à bord.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Re: CHRONIQUES HISTORIQUES MOIS D'OCTOBRE   Ven 7 Oct - 8:33

7 octobre 1337 : déclenchement de la Guerre de Cent Ans. Le roi d’Angleterre Edouard III se déclare héritier légitime de la couronne de France en tant que petit-fils (par les femmes) du roi Philippe IV le Bel. Le dernier capétien direct étant mort en 1328 sans héritier mâle, la revendication d’Edouard est cohérente mais est perçue comme une déclaration de guerre au roi de France Philippe VI de Valois.

7 octobre 1571 : bataille de Lépante (Golfe de Corinthe – Grèce). La Sainte Ligue voulue par le Pape Pie V à la suite du massacre de 20 000 chrétiens de Nicosie (Chypre) par les Ottomans provoque la constitution d’une flotte de combat chrétienne imposante (220 navires venant d'Espagne, de Venise, de Savoie, de Gênes et des états pontificaux) qui lors de la fameuse bataille détruit presque complètement la flotte ottomane (240/300). Le coup d’arrêt infligé aux Ottomans en Méditerranée occidentale est stratégiquement et religieusement magistral. Il est économiquement néfaste et porte un coup au commerce que Venise entretenait traditionnellement avec l’Orient. La victoire semble principalement due aux 6 galéasses vénitiennes (gros navires équipés de canons tirant tous azimuts) et à l’action décisive du fils de Charles Quint, Don Juan d’Autriche qui aborda la galère du chef Turc Ali Pacha, le fit décapiter et ficha sa tête au sommet du mat : l’effet psychologique sur les Ottomans fut radical. Durant cette bataille Cervantès, jeune soldat espagnol et futur auteur de Don Quichotte , perd l’usage de sa main gauche.

7 octobre 1798 : bataille de Sediman (Egypte). Le général Desaix avec près de 3000 hommes remonte le Nil à bord d’une flottille poursuivant les Mamelouks de Mourad Bey. Ceux-ci, après quelques escarmouches tentent un assaut massif (au moins 4000 cavaliers) contre les Français qui forment immédiatement le carré. La cavalerie mamelouke se brise contre les carrés de fantassins extrêmement disciplinés et coordonnés. Mourad Bey change de tactique et décide de grouper ses canons pour entamer les défenses françaises. Desaix commande au capitaine Rapp d’empêcher la manœuvre et de conquérir l’artillerie adverse. Aussitôt fait !

7 octobre 1800 : prise du Kent par Surcouf (Océan indien). Le corsaire français Robert Surcouf, à bord de la Confiance réalise l’un de ses plus grands exploits. Il s’attaque au Kent, navire trois fois plus grand et mieux armé que le sien. A la surprise des Anglais, la Confiance passe à l’abordage et les Français s’en rendent maître alors qu’ils combattent à 1 contre 3. Autre date avancée (et notamment dans le fameux chant de popote ou chanson à virer) :

31 Aout. Le peintre, marin et écrivain Louis Garneray faisait partie de l'équipage de Surcouf lors de l'abordage.

7 octobre 1870 : Léon Gambetta, quitte Paris en ballon. Il vole vers Tours pour aller organiser la guerre en province.

7 octobre 1886 : combat de Cho Chu (Tonkin- actuel Vietnam). Le capitaine Dallier après un raid d’infiltration de 3 jours vers la base des Pavillons noirs (à plus de 80 km de Tuyen Quang) leur inflige une sévère défaite sans aucune perte pour son détachement (72 tirailleurs et 12 légionnaires).

7 octobre 1946 : service militaire recréé. Supprimé du fait de l’armistice, le service militaire est restauré.

7 octobre 1947 : opération Léa (Indochine). Afin de capturer Ho Chi Min et couper le Viet min de son ravitaillement en Chine, 3 bataillons de parachutistes (1er Bataillon de Parachutistes de Choc, III/1er RCP et I/1er RCP) sont largués entre Bac Kan et Cao bang. Plus de 1000 hommes organisés en une demi-brigade parachutiste, un groupement motorisé, un groupement Communal et un groupement amphibie . Malgré le bouclage (jusqu’au 20 novembre) organisé par le général Salan, le gros des troupes Viet s'échappe ainsi que tout leur état-major.

7 mars 1950 : les gardes rouges entrent au Tibet (Chine actuelle). 30 000 soldats chinois renversent le 14ème Dalai-Lama en ayant auparavant bousculé sa petite armée.

7 octobre 1957 : mort de l’aviation ? (Moscou). Khrouchtchev déclare que l’avion est périmé au profit des fusées. L’URSS a mis sur orbite 3 jours plus tôt, Spoutnik, le premier satellite artificiel.

7 octobre 1958 : naissance du programme Mercury. La NASA approuve le programme de vol spatial habité Mercury.

7 octobre 1967 : arrestation de Che Guevara (Bolivie). Exécuté 2 jours plus tard.

7 octobre 1973 : décès de Lucien Serventy (Toulouse). L’un des plus grands ingénieurs aéronautiques français. Père de nombreux avions de l’armée de l’air (Espadon, Trident) et surtout du Concorde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 10 octobre 2016   Lun 10 Oct - 9:00

10 octobre 1437 : Charles VII prend Montereau grâce à l'artillerie de Jean Bureau

10 octobre 1806 : bataille de Saalfeld (Allemagne actuelle – Thuringe). Les puissances européennes s’allient une quatrième fois contre Napoléon. Malheureusement pour les Prussiens, leur tentative de stopper le corps d’armée de Lannes échoue. Aguerris par les multiples campagnes menées jusqu’à présent, les Français bousculent les Prussiens sur un terrain pourtant choisi par ces derniers. Le prince Louis-Ferdinand de Prusse est tué par le maréchal des logis Guindet (10ème Hussard) en combat singulier alors qu’il tente courageusement d’organiser une retraite des troupes qu’il a imprudemment engagées contre Napoléon. L’Empereur marche sur Berlin. Dans quelques jours, ce seront les victoires d’Iéna et Auerstaedt.

10 octobre 1845 : ouverture de l'école navale américaine d'Annapolis (Annapolis – Etats-Unis) Homologue de l’Ecole Navale, elle est fondée par le secrétaire d'État, Georges Bancroft. Implantée à l’origine au Fort-Severn, elle prend d’abord le nom de Naval School (Ecole Navale). La première session forme 50 marins. En 1850, elle devient l'Académie navale. La scolarité s’ouvre aux femmes en 1976. Aujourd’hui, elles comptent pour plus de 20% de chaque promotion. Le président Jimmy Carter et l’amiral Nimitz figurent parmi ses diplômés les plus célèbres.

10 octobre 1877 : Le général Custer est enterré à West Point

10 octobre 1954 : Ho chi Minh entre dans Hanoi après le retrait des troupes françaises. 5 mois après la défaite de Dien Bien Phu et 3 mois après la signature des accords de Genève mettant fin à la guerre d’Indochine, les dernières troupes françaises quittent Hanoi cédant la place aux Bo Doi de la 308ème division Viet Minh. Après 8 ans de combats, le Viet Minh reprend le contrôle de la ville qui devient alors la capitale du Nord-Vietnam.

10 octobre 2009 : les militaires français repoussent une attaque pirate (Océan Indien). Des commandos marines embarqués à bord de thoniers français pêchant au large des Seychelles, ouvrent le feu sur 4 vedettes pirates qui tentent d'aborder les bateaux de pêche. C'est dans le cadre de la mission européenne Atalante (début décembre 2008) de lutte contre la piraterie maritime que cette première ouverture du feu a lieu. Atalante est une mission européenne en application des résolutions 1814, 1816, 1838, 1846, 1851 de l’ONU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 11 octobre 2016   Mar 11 Oct - 8:43

11 octobre 1746 : bataille de Rocourt (près de Liège). Le maréchal de Saxe, le plus grand capitaine de Louis XV, bat une coalition européenne emmenée par les Autrichiens. Rocourt n’est pas sa plus grande bataille mais c’est celle qui met fin au contrôle autrichien sur les Pays-Bas. Personnage méconnu, le maréchal de Saxe n’a jamais perdu une seule bataille et est toujours resté fidèle à Louis XV malgré toutes les possibilités que lui offrait son lignage et son époque. Lire l'ouvrage de Jean-Pierre Bois pour découvrir le personnage (Maurice de Saxe).

11 octobre 1802 : le parachute est breveté. Même si l’invention du Français André-Jacques Garnerin remonte à 1792 et qu’il effectue son premier saut en octobre 1797, au-dessus du parc Monceau, le brevet n’est déposé qu’en 1802 avec une version améliorée et plus stable de l'engin.(Cf. Image).

11 octobre 1899 : début de la deuxième guerre des Boers (Afrique du Sud). Les Boers (paysans en Hollandais) qui ont été rejetés vers le nord-est de l'Afrique du Sud par les Britanniques, se sont constitués en Etats indépendants (le Natal et l'Etat d'Orange) et luttent à la fois contre les Zoulous et l'expansionnisme des colons britanniques attirés par l'or fraîchement découvert au Transvaal. Très attachés à leur culture, ceux que l'on finira par appeler les Afrikaners (environ 25 000 combattants), mènent pendant trois ans une guérilla particulièrement éprouvante pour les armées britanniques (près de 500 000 soldats!). Les Afrikaners montent des actions commando (le terme vient de leur langue), sont camouflés alors que les troupes impériales sont de rouge vêtues, mais doivent finalement se rendre. Lord Kitchener (Cf. Fachoda) obtient leur reddition en 1902 après avoir quadrillé le territoire afin de priver les insurgés du soutien de la population (rassemblée dans des camps où sévissent maladies et famine).

11 octobre 1939 : Roosevelt reçoit la lettre Einstein-Szilard (Washington). Le 2 août, les physiciens hongrois Szilard, Teller et Wagner décident d’alerter les Etats-Unis sur la possible utilisation de la fission nucléaire par les nazis. Ils préviennent ainsi les Etats-Unis sur les récentes avancées scientifiques pouvant créer des bombes d'un nouveau type et extrêmement puissantes. Ils recommandent même d’accélérer le travail expérimental. Ces physiciens demandent à Einstein de bien vouloir signer la lettre afin d’avoir plus de poids auprès du président américain. La lettre arrive tardivement à destination compte tenu du début des combats (Pologne) et est à l’origine du projet Manhattan.

11 octobre 1951 : victoire de Crève-cœur (Corée). La conquête de la ligne de crête "Bloody ridge" permettant le contrôle du massif de Hwachon débute le 13 septembre avec la 2ème DI américaine à laquelle appartient le bataillon français (BF/ONU). La position est fermement tenue par les Sino-coréens car donne accès au réservoir hydro-électrique de Séoul. Les pertes franco-américaines sont très élevées (597 morts dont 60 français) durant les 4 semaines d'assaut. C'est le bataillon français qui conquiert la crête dans la nuit du 11 au 12, après avoir utilisé tout le registre connu (de la baïonnette au canon sans recul en passant par le lance-flamme). Les préparations d'artillerie ont été si intenses du fait de l'excellence des fortifications ennemies que le général Monclar, ancien de la guerre 14-18, a déclaré aux survivants du bataillon, "Vous pourrez dire à vos anciens que vous avez vécu quelque chose qui ressemble à Verdun". Pour approfondir lire l’ouvrage d’Ivan Cadeau (La guerre de Corée – 1950-1953) ou pour un survol consultez sur ce site le paragraphe qui lui est consacré. .

11 octobre 1958 : lancement de Pioneer 1. Deux mois après l’échec de Pioneer 0, un lanceur Thor-Able propulse une nouvelle sonde de 38 kg en direction de la Lune. Elle retombe sur Terre deux jours plus tard mais la NASA se console puisque la sonde rapporte tout de même des données sur la ceinture de radiations de Van Allen, découverte au début de la même année par les missions Explorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 12 octobre 2016   Mer 12 Oct - 8:47

12 octobre 1492 : Christophe Colomb découvre l’Amérique tout en s’imaginant avoir atteint les Indes.

12 octobre 1870 : décès du général Lee (Lexington – États-Unis). Diplômé de West-Point, officier du génie puis de cavalerie, il est nommé général par le président Lincoln en avril 1861. Lorsque la Virginie fait sécession (son Etat d’origine), il démissionne pour ne pas avoir à prendre les armes contre les siens. Devenu conseiller militaire du président confédéré Jefferson Davis, il est désigné général en chef des armées sudistes en janvier 1865. Battu par le général Ulysse Grant, il capitule à Appomattox (Virginie) le 9 avril 1865. Exproprié et déchu de tous ses droits civiques, il est réhabilité entre 1888 et … 1975. Au début de la seconde guerre mondiale, le char moyen M3 Lee honore sa mémoire. Le célèbre cimetière d’Arlington est l’une des terres qui appartenaient à sa famille.

12 octobre 1915 : exécution d’Edith Cavell (Schaerbeck – Belgique). Infirmière à Bruxelles quand la Première Guerre mondiale éclate, la britannique Edith Cavell soigne les blessés des armées alliées et allemandes. Elle profite des opportunités que lui offre sa situation pour reprendre un réseau d’évasion initié par des Belges de la région de Mons. Ce réseau aidait les soldats alliés blessés à s'évader de la Belgique occupée vers les Pays-Bas neutres. Il fusionne ensuite avec un autre réseau créé par plusieurs femmes dans le nord de la France (la comtesse de Belleville, la princesse de Croy, Louise Thuliez et Louise de Bettignies). Le 31 juillet 1915, elle est arrêtée puis conduite devant une cour martiale par les Allemands qui la fusillent à l’issue de son procès pour couper court aux protestations internationales. Une place lui est dédiée à Lille (quartier de Lille-Sud). Un monument à sa mémoire avait été inauguré dès 1920 dans le jardin des Tuileries mais fut détruit le 14 juin 1940 à l’entrée des troupes allemandes dans Paris. Pour en savoir plus.

12 octobre 1915 : Lyautey reçoit la Médaille Militaire des mains d’un adjudant (Sidi Lamine – Maroc). Encore général, le futur maréchal Lyautey demande à l’adjudant Caviglioli de lui remettre la médaille afin d’honorer le corps des sous-officiers et en signe de reconnaissance pour leur participation à l’œuvre accomplie au Maroc. Plusieurs ouvrages très intéressants sur le maréchal Lyautey : chez Lavauzelle, la réédition de la biographie par Maurois, Lyautey, dans la collection la pensée préservée. Et bien sûr, Lyautey, les sables et le ciel sont grands d’Arnaud Teyssier.

12 octobre 1940 : fin de la bataille d'Angleterre. Hitler ajourne l'opération Otarie (ou Seelowe) consistant à envahir la Grande-Bretagne. Les bombardements sur les villes anglaises vont toutefois se poursuivre sporadiquement, motivant l'évacuation de tous les enfants vers les zones rurales.

12 octobre 2000 : attaque contre l’USS Cole (Yemen). Une embarcation piégée pilotée par deux commandos suicides percute la coque du destroyer américain alors qu’il est à l’ancre. 17 marins sont tués. Les commandements français ALINDIEN et à Djibouti organisent sur ordre présidentiel un appui dans le cadre des secours qui sera particulièrement apprécié par les autorités américaines. Un transall des Forces françaises de Djibouti évacue les blessés. Revendiqué par Al Qaida, cet attentat représente l’acte de naissance de l’organisation terroriste dans les médias. Une première tentative avait déjà eu lieu en janvier 2000 contre l’USS The Sullivans.

12 octobre 2002 : attentat à Bali (Indonésie). Plusieurs bombes explosent en quelques minutes à l’intérieur d’une boite de nuit et aux abords immédiats, tuant 197 personnes principalement australiennes. Les liens avec Al Qaida sont avérés.

12 octobre 2005 : lancement de Shenzou 6 (centre spatial de Jiuqan – Chine). Deux taïkonautes sont envoyés dans l’espace. La Chine est la 3ème nation spatiale indépendante, progressant rapidement dans toute la gamme des technologies spatiales : exploration lunaire, vols habités, séjours dans l’espace,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 13 octobre 2016   Jeu 13 Oct - 8:28

13 octobre 1307 : arrestation des Templiers en France. Par ordre du Roi de France, Philippe IV le Bel, Guillaume de Nogaret (Garde du sceau) fait arrêter et confisquer leurs biens aux membres de l’ordre des chevaliers du Temple, premier ordre militaire d'Occident fondé en 1119. L’ordre est définitivement dissous lors du concile de Vienne en 1312 par le pape Clément V. La superstition attachée au vendredi 13 daterait du vendredi 13 octobre 1307.

13 octobre 1694 : prise du fort Nelson (actuel Canada - Manitoba). Après une navigation difficile dans la baie d’Hudson, le chevalier d’Iberville, capitaine de frégate dans la Marine royale prend aux Anglais le fort Nelson à l’embouchure de la rivière Sainte-Thérèse et le rebaptise fort Bourbon. Le fort est en fait un poste d’échanges ou comptoir colonial. Les Français sont, à ce moment, maîtres de la baie d’Hudson, de l’accès au Saint-Laurent, de Terre-Neuve et de l’Acadie. Le fort redevient anglais en 1713 avec le traité d’Utrecht.

13 octobre 1775 : prémices de l’US Navy. Le Congrès continental (ancêtre du Congrès des Etats-Unis) demande qu’une flotte soit armée pour faire face aux Britanniques durant la guerre d’indépendance. C’est tout d’abord une flotte corsaire qui voit le jour (navires marchands militarisés). Les premiers bateaux de guerre sont construits seulement à partir de 1790. Aujourd’hui, première marine du monde, elle compte 283 bâtiments de combat (dont 10 porte-avions, une soixantaine de sous-marins), 3 700 aéronefs embarqués et 225 000 marins d’active. Budget annuel approchant les 150 milliards de dollars.

13 octobre 1837 : prise de Constantine (Algérie). Louis-Philippe 1er ordonne la prise de Constantine pour effacer le cuisant échec du Maréchal Clauzel, un an plus tôt, (1836) devant les remparts de la ville défendue par Hadj Ahmed Bey. 16 000 soldats commandés par le général Danrémont mettent le siège à Constantine et finissent par investir la ville grâce à la colonne d'assaut du lieutenant-colonel Lamoricière qui escalade la brèche pratiquée par l'artillerie dans le mur d'enceinte. Les troupes du génie ont, à cette occasion, appuyé la progression des assaillants au prix de lourdes pertes en faisant exploser barricades et murs.

13 octobre 1951 : fin de la bataille de Crève-cœur (Corée). Depuis le 12 septembre, le 23 RI américain tente de prendre sans succès le mont Heartbreak ridge (Crève-cœur) tenu par un bataillon chinois. Engagé au titre de l'ONU, le bataillon français commandé par le chef de bataillon Le Mire échoue lui aussi après trois assauts. Le « lieutenant-colonel » Monclar (en fait général de corps d’armée zingué LCL) décide d'arrêter les attaques frontales et privilégie une action de débordement en pleine nuit qui oblige les Chinois, surpris, à se replier. Placé à la tête de l’état-major des Forces terrestres (EMFTF), Monclar coiffe ce bataillon et est chargé, avec une dizaine d’officiers spécialistes de faire du RETEX sur les opérations de Corée. Mais, en raison de nombreuses frictions avec les officiers du BF/ONU, l’EMFTF est dissous au mois de novembre 1951.

13 octobre 2012 : collision au large de la Floride. Lors de manœuvres, le croiseur lance-missiles USS San Jacinto percute le sous-marin nucléaire d’attaque USS Montpelier qui se trouve à l’immersion périscopique. Pas de victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 14 octobre 2016   Ven 14 Oct - 19:13

14 octobre 1066 : bataille d’Hastings (Angleterre). Guillaume, duc de Normandie a débarqué depuis deux semaines dans le Sussex et a fait construire une place forte dans l’urgence afin d’attendre le retour du roi Saxon Harold. Ce dernier vient d’écraser les forces Viking (roi norvégien Harald) débarquées dans le Nord de l’Angleterre à hauteur de York. Fatigués, par l’aller-retour qu’imposent ces deux débarquements, les 7500 combattants Saxons surprennent par leur bonne tenue dans le début du combat qui s’engage. Les 7000 Normands sont presque vaincus en fin de matinée. La rumeur de la mort du duc de Normandie se propage dans les rangs et terrasse psychologiquement les envahisseurs. Guillaume se place alors sur le devant des troupes pour se faire reconnaitre et conduit un nouvel assaut. Cependant, c’est l’action « commando » de quatre de ses chevaliers contre Harold (roi saxon) qui est décisive : ayant percé intentionnellement la ligne de défense juste devant lui, ils le tuent et provoquent la débandade saxonne. Guillaume est couronné roi d’Angleterre en décembre.

14 octobre 1543 : Barberousse hiverne à Toulon avec sa flotte. Suite à l'accord passé entre Soliman et François Ier, le corsaire musulman passe l'hiver à Toulon d'où la population a été évacuée … et la cathédrale transformée en mosquée. Cette alliance de revers connue sous le nom de Capitulations (signature entre 1528 et 1536) vise à affaiblir la maison d'Autriche et instaure dans les faits, la vocation de la France à protéger les chrétiens d'Orient.

14 octobre 1702 : victoire de Friedlingen (Allemagne). Le duc de Villars bat les Impériaux du prince de Bade et gagne ainsi son bâton de maréchal.

14 octobre 1806 : victoires d’Iéna et Auerstadt (Allemagne). Napoléon à Iéna et Davout à Auerstadt anéantissent la réputation de l’armée prussienne mise en déroute. Murat s’illustre en rattrapant à Weimar l’artillerie et la logistique prussienne en fuite. La reine Louise de Prusse, "âme damnée" de la guerre, parvient toutefois à s'enfuir par une porte de la ville alors même que les Français entrent par l'autre. Cette double victoire ouvre la route de Berlin. Clausewitz quant à lui est fait prisonnier à Auerstadt.

14 octobre 1918 : Adolphe Hitler est blessé (Ypres - Belgique). Affecté au 16ème régiment d'infanterie bavarois, le caporal Hitler est blessé au front pour la deuxième fois. Une attaque britannique au gaz moutarde sur le saillant d'Ypres le rend momentanément aveugle. Il est évacué sur un hôpital en Poméranie où il apprendra la capitulation allemande.

14 octobre 1939 : le cuirassé Royal Oak est coulé à l'ancre par un sous-marin allemand dans Scapa Flow (iles Orcades - Ecosse). L'amiral Donitz commandant la flotte allemande veut frapper fort dès l'entrée en guerre et ordonne une opération spectaculaire contre la base britannique. L'U47 du commandant Prien parvient à pénétrer de nuit dans Scapa Flow malgré les courants très forts et les obstacles destinés à la protéger des attaques de sous-marins. Curieusement, l'explosion de la première torpille n'alerte pas les britanniques qui pensent plutôt à un accident. Ce n'est que 10 minutes plus tard, lors de la seconde salve que la chasse au sous-marin est lancée. Prien parvient à s'échapper. Churchill dans ses mémoires de guerre lui rend hommage, considérant que l'attaque est un fait d'armes de l'ennemi. Churchill était à ce moment ministre de la marine et venait d'inspecter les défenses de Scapa Flow...

14 octobre 1944 : suicide de Rommel (Herrlingen – Allemagne). Le maréchal Erwin Rommel se suicide sur ordres de Hitler qui lui tient rigueur de liens entretenus avec les officiers ayant attenté à sa vie. En contrepartie, sa réputation et sa famille sont préservées. Il a même droit à des funérailles nationales, le décès étant présenté comme la conséquence d’une embolie pulmonaire.

14 octobre 1947 : passage du mur du son ( Etats-Unis). Charles Yeager à bord de son Bell X-1 dépasse la vitesse de 1200 km/h soit environ 340 m/s.

14 octobre 1962 : découverte de rampes de missiles à Cuba. Un avion espion U2 américain repère 36 missiles SS-4 capables chacun de délivrer 1 mégatonne à 2000 km. Les USA sont à portée de tir nucléaire des soviétiques en quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 17 octobre 2016   Lun 17 Oct - 10:19

17 octobre 1748 : échec du siège britannique de Pondichéry (Inde). Les habitants de la ville de Pondichéry et les français œuvrant au profit du comptoir de la compagnie des Indes, dirigé par l'administrateur de la colonie aux Indes, Joseph François Dupleix, repoussent l'armée britannique, emmenée par Boscawen, après 58 jours de siège. Une victoire en vain car, 13 ans plus tard, faute d’avoir suffisamment soutenu Dupleix, Louis XV abandonne le comptoir au profit de l'Angleterre... France et Angleterre se disputent le comptoir jusqu’en 1816, date à laquelle Pondichéry redevient française pour le rester jusqu'en 1962, année de sa cession à l'Inde.

17 octobre 1777 : bataille de Saratoga ( Etats-Unis – Etat de New-York) ). Le général anglais Burgoyne se rend avec ses 5000 hommes au général Gates commandant quelques 20 000 insurgents américains. Cette défaite anglaise est le tournant de la guerre d’indépendance et incite le roi de France à apporter son aide aux indépendantistes américains.

17 octobre 1781 : bataille de Yorktown (Etats-Unis – Virginie). Le comte de Rochambeau et Georges Washington unissent leurs efforts pour l'ultime assaut des dernières redoutes anglaises de Yorktown.

17 octobre 1793 : défaite vendéenne de Cholet. L'armée catholique vendéenne est battue dans le combat le plus important de la guerre.

17 octobre 1806 : combat du pont de Halle. La division Dupont, réduite au 32e de ligne et à un bataillon du 9e, bat le corps de réserve prussien fort de 20 000 hommes, et s'empare du pont de Halle, prenant 5000 prisonniers, 4 drapeaux et 30 canons.

17 octobre 1961 : manifestation parisienne tragique. La guerre d'Algérie se traduit en France par de nombreux attentats et meurtres de policiers commis par le FLN. La FPA (force de police auxiliaire) pratique en retour une répression particulièrement dure à l'encontre de la communauté algérienne en France. Constituée d'Algériens formés au combat urbain et anti-terroriste, la FPA est issue de l'armée et a été utilisée durant la bataille d'Alger. Les dirigeants du FLN poussent, le 17 octobre, la communauté algérienne à manifester alors que le préfet de Paris, Maurice Papon, ayant reçu des ordres du gouvernement, interdit la manifestation et "couvre" moralement et par avance les policiers chargés de la réprimer. Selon les sources, entre 7 et 300 manifestants sont tués. Ces chiffres font toujours débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 18 octobre 2016   Mar 18 Oct - 8:27

18 octobre : Saint Luc, patron du service de santé des armées. Homme cultivé, Luc l’évangéliste, maniait le grec avec dextérité et avait étudié la médecine. C'est la raison pour laquelle il a été, tôt, choisi comme patron des médecins.

18 octobre 1244 : bataille de la Forbie (proche de Gaza). Gauthier IV de Brienne (Comte de Jaffa et Ascalon) apprenant que Jérusalem vient de tomber lève une armée de 11 000 hommes (dont des Transjordaniens, ennemis des Egyptiens) pour affronter le jeune Emir Mamelouk Baybar, futur sultan d'Egypte. Al Mansour, le chef des transjordaniens conseille à de Brienne de patienter en fortifiant sa position afin de décourager les mercenaires impatients recrutés par Baybar. Mais de Brienne est tout aussi impatient qu’eux et attaque malheureusement d'emblée. Les croisés et leurs alliés se font massacrer. La plupart des ordres de chevalerie croisés sont décimés dans des proportions telles que la bataille de la Forbie marque l'effondrement chrétien en terre sainte.

18 octobre 1741 : naissance de Pierre Choderlos de Laclos (à Amiens). Général d'artillerie, inventeur de l'obus (boulet creux chargé de poudre) mais dont le nom est passé à la postérité grâce à son ouvrage Les liaisons dangereuses qui a été maintes fois porté à l'écran. Succès immédiat lorsqu'il parait, ce livre fait scandale parce que la manipulation froide des sentiments amoureux qu'il met en scène est perçue comme une attaque de l'aristocratie et de ses mœurs. Durant la période révolutionnaire, il est tour à tour royaliste (il travaille pour le duc d'Orléans), Républicain puis Bonapartiste. Trouvant en "Bonaparte un Philippe d'Orléans qui réussissait", il fait alors campagne en Allemagne et en Italie. Il meurt de la malaria en 1803 alors qu'il commande l'artillerie en Italie. Pierre Choderlos de Laclos est aussi le constructeur de Fort Boyard, au large de Fouras et de l'Île d'Aix (autre lieu napoléonien), ainsi que l'inventeur du système de numérotation des rues de Paris.


18 octobre 1797 : traité de Campoformio. Au terme de la campagne d'Italie, Bonaparte impose une paix avantageuse à l'Autriche.

18 octobre 1812 : bataille de Polotsk (actuelle Biélorussie). Gouvion Saint-Cyr arrête momentanément la contre-attaque de l'armée russe. En infériorité numérique, il cède le lendemain mais inflige des pertes très élevées au corps de Wittgenstein. Malgré la bravoure et l’intelligence de situation des hommes de Oudinot et Gouvion Saint Cyr, Polotsk n’est pas vraiment une victoire : La ville, à l’Ouest de Moscou, devait protéger la Grande armée contre un encerclement et devait permettre à Napoléon de maintenir ses communications avec la France. L’empereur se décide à quitter Moscou le lendemain. La retraite de Russie commence. Valéry Giscard d’Estaing, dans un ouvrage paru en 2010, s’est demandé ce qui se serait produit si Napoléon avait quitté Moscou sitôt la ville atteinte. Un livre intéressant et bien écrit : la Victoire de la Grande armée. Plon.

18 octobre 1941 : arrestation de Richard Sorge (Tokyo - Japon). Le plus grand espion à la solde des Soviétiques sera pendu le 7 novembre 1944.

18 octobre 1944 : Hitler proclame le Volksturm (Berlin). Tous les Allemands de 16 à 60 ans sont mobilisés, Alsaciens et Lorrains compris.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 19 octobre 2016   Mer 19 Oct - 9:05

ERRATUM pour le 18 octobre 1741 : naissance de Pierre Choderlos de Laclos. Il ne peut pas être considéré comme spécialiste des « feux dans la profondeur » puisque étant mort en 1803, le système le plus évolué qu’il a connu fut le Gribeauval. Les canons et les obusiers Gribeauval avaient une portée de l’ordre de 600-1200 mètres selon les calibres. C’est du « tir indirect » à vue mais pas des « feux dans la profondeur ». Merci au COL Michel L. (7ème BB). En outre, il n’est pas le constructeur du fort Boyard dont les fondations ont été commencées peu après sa mort. Merci à M. Martin B. (SHD).

19 octobre 202 (avant Jésus Christ) : bataille de Zama (Tunisie). Les 50 000 soldats d'Hannibal (général carthaginois) sont vaincus lors de la deuxième guerre punique par Scipion l'Africain (général romain) et ses 40 000 romains. Hannibal avait prévu de percer et désorganiser les lignes romaines avec ses 80 éléphants de combat mais Scipion créé des couloirs dans ses défenses où passent naturellement les pachydermes qui se font attaquer sur les flancs. Certains, apeurés rebroussent chemin et sèment la panique dans leurs propres rangs. Les 2ème et 3ème lignes romaines prennent à revers les Carthaginois occupés par la 1ère ligne romaine. Le bilan est lourd : 20 000 soldats carthaginois périssent contre 1500 romains. Cette bataille affaiblira définitivement Carthage qui 53 ans plus tard, lors de la troisième guerre punique, sera à nouveau vaincue par Rome après un siège de 3 ans.

19 octobre 1783 : premier vol humain en montgolfière (à la Folie Titon - aujourd’hui rue de Montreuil - Paris). Un mois, jour pour jour, après le premier vol de trois animaux (un coq, un canard et un mouton) dans la cour du château de Versailles et devant le couple royal, c’est au tour de Pilâtre de Rozier puis Réveillon et Vilette d’effectuer le premier vol captif humain de l’histoire.

19 octobre 1813 : fin de la bataille de Leipzig (Allemagne). Même si les Alliés de la 6ème coalition déplorent plus de pertes que la Grande Armée (environ 60 000 contre 50 000) à l’issue de ce que l’on appelle aussi, la bataille des Nations, celle-ci sanctionne l’incapacité de Napoléon à vaincre de manière nette l’ensemble de l’Europe liguée contre lui. C’est lors de cet affrontement que meurt le maréchal Poniatowski : resté face à l’ennemi pour couvrir la retraite de Napoléon, il est pris au piège lorsque les sapeurs français font sauter, trop tôt, le seul pont sur la rivière Helster. Blessé à trois reprises lors des combats, il tente néanmoins de franchir à la nage le cours d’eau mais meurt noyé, pendant que 12 000 de ses hommes sont faits prisonniers. Jozef Antoni Poniatowski est le seul général étranger (Polonais) à avoir été élevé à cette dignité. Il a son nom sous l’arc de triomphe.

19 octobre 1917 : début de la guerre électronique (Paris). Après avoir constaté que les raids de zeppelins allemands (équipés de goniomètres) utilisent pour se diriger le signal TSF émis par la Tour Eiffel, le colonel Férié lancent des contre-mesures. Le signal que reçoivent dorénavant les dirigeables, leur indique un émetteur de la station T.S.F. de Lyon La Doua au lieu de Paris. Le 19 octobre, l’un des derniers raids de dirigeables allemands (11 zeppelins) ayant Londres pour cible se solde par la perte des 2/3 des aéronefs lors de leur voyage retour. Seuls 3 appareils réussissent à rallier l’Allemagne après avoir fait un très grand détour par le Sud de la France. La guerre électronique est née.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 20 octobre 2016   Jeu 20 Oct - 12:09

20 octobre 1587 : bataille de Coutras (près de Périgueux). Le futur Henri IV est encore Henri de Navarre, le protestant, lorsqu'il remporte l'éclatante victoire de Coutras contre les troupes du roi (Henri III) emmenées par le duc de Joyeuse : Sa victoire coûte cher aux catholiques, qui ayant lancé de trop loin leur charge de cavalerie arrivent désorganisés et fatigués sur la ligne protestante renforcée d'arquebusiers et de deux couleuvrines (canons). Henri de Navarre se bat très courageusement et n'a pas besoin de galvaniser ses troupes qui animées du désir de vengeance écrasent les catholiques en à peine deux heures de bataille. A noter qu’Agrippa d’Aubigné, l’auteur des Misères, participe au combat. Navarre, en fin politique et héritier du trône, ordonne de cesser le massacre, libère ses prisonniers et fait célébrer une messe pour le duc de Joyeuse mort au combat. Coutras est un bon exemple de victoire tant tactique que politique car le vainqueur sur le terrain en ne poussant pas militairement son avantage, ménage le vaincu et surtout le fait habilement savoir.

20 octobre 1805 : victoire d’Ulm. (Allemagne). Le général autrichien Mack capitule à Ulm, rendant à Napoléon 25 000 hommes dont 18 généraux, 40 drapeaux et 63 canons.

20 octobre 1827 : bataille de Navarin (dans les eaux Grecques). La Grèce s'étant révoltée contre l'Empire Ottoman, est durement reprise en main ce qui suscite beaucoup d'indignation en Europe. Une flotte constituée par le Royaume-Uni, la France et la Russie est envoyée en Grèce afin d'attester de l'intérêt de l'Europe pour les événements en cours. Pour une raison qui fait encore débat, le combat s'engage avec la flotte ottomane qui sera détruite. A noter : l’écrivain Eugène Sue était à Navarin comme chirurgien de bord.

20 octobre 1916 : affaire de Laoxikai (Tianjin - Chine du Nord). Dernière expansion de type impérialiste en Chine, "l'annexion" du territoire de Laoxikai par la France (situé au sud-ouest de la concession française de Tianjin) et l'arrestation des neuf policiers chinois qui s'y trouvaient amènent les deux pays au bord de la guerre dans un contexte de conflagration mondiale. Le petit territoire français fut touché par un boycott massif et une grève générale. L'un des chefs chinois du mouvement anti-français, vice-président de la Chambre de commerce de Tianjin, était un agent de l'Allemagne. (Mathieu Gotteland)

20 octobre 1918 : création de l’armée du Danube. Confiée au général Henri Berthelot, chef d’état-major de Joffre en 1914 et grand réorganisateur de l’armée roumaine (1916), l’armée du Danube combat les bolcheviks en Bessarabie. Lire la biographie de Michel Roussin, Sur les traces du général Berthelot.

20 octobre 1954 : c’est la date butoir que choisit le colonel Robert Bonnafous dans sa thèse de doctorat (1985 – Montpellier III) sur les prisonniers français dans les camps viet minh pour faire le bilan des pertes en Indochine : Entre 1945 et cette date, il estime qu’un prisonnier sur deux a disparu en détention. Le nombre de disparitions pouvant atteindre 72% dans certains camps et notamment ceux des prisonniers de Dien Bien Phu.

20 octobre 2011 : mort de Kadhafi (Syrte – Libye). En 1969, agé de 27 ans, le capitaine Kadhafi renverse la monarchie libyenne en profitant de l'absence du roi Idriss 1er parti en Turquie pour raison médicale. Avec quelques officiers dits "groupe des officiers libres", il s'autoproclame colonel puis fonde (en 1977) la Jamahiriya. Il devient le "guide de la Révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste". Il expulse les britanniques et les américains qui commençaient à exploiter les hydrocarbures de la région du Fezzan. Cette riche zone pétrolifère a d'ailleurs été découverte par le mythique Conrad Killian, aventurier français, géologue et explorateur du Sahara.

20 octobre 2014 : mort du PDG de Total (Aéroport de Moscou). Christophe de Margerie décède dans l’accident de son Falcon 50 qui heurte au décollage une déneigeuse présente sur la piste. Total est la première entreprise française. Elle est une des 6 plus grandes compagnies pétrolières au monde. Le commandant de bord du F50 était un ancien pilote de l'aéronavale, Yann P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 21 octobre 2016   Ven 21 Oct - 8:51

21 octobre 1650 : naissance de Jean Bart (Dunkerque). L’un des plus grands navigateurs français. « … modèle des chefs audacieux au coup d’œil infaillible et à l’habileté manœuvrière jamais en défaut » (E. Taillemite).

21 octobre 1790 : les trois couleurs remplacent le blanc (Assemblée – Paris). Sur proposition de Jacques François de Menou, défendue par Mirabeau, le drapeau blanc est remplacé par le drapeau tricolore et l'on substitue au cri de « Vive le roi », celui de « Vive la Nation, la loi et le roi ».

21 octobre 1798 : révolte du Caire (Egypte). Les 38 000 hommes de Bonaparte ont débarqué à Alexandrie le 1er juillet et conquis tous les centres névralgiques d’Egypte en infligeant une lourde défaite à la légendaire cavalerie des mamelouks (bataille des Pyramides-21/07). La révolte est d’autant plus inattendue que rien ne l’annonçait : le général Dupuy commandant la place du Caire est assassiné ainsi que bon nombre d’Européens. Bonaparte réplique immédiatement et fait détruire la mosquée d’où est partie le mouvement et où se retranchent les insurgés.

21 octobre 1805 : défaite française de Trafalgar (eaux espagnoles). La flotte franco-espagnole commandée par l'amiral Villeneuve (40 bateaux) jusque-là enfermée dans Cadix par la flotte de Lord Nelson, profite d'une temporaire supériorité numérique pour sortir de la rade et forcer le blocus à la hauteur du cap Trafalgar. Nelson innove les tactiques de guerre navale en attaquant l'unique colonne franco-espagnole au moyen de deux colonnes perpendiculaires qui coupent la ligne en son centre. Perdant toute cohésion, les navires alliés sont réduits les uns après les autres. Avec 4 000 marins français et 1 500 espagnols tués, les alliés ont dix fois plus de pertes que les Anglais, qui ne perdent aucun navire tandis que seuls 5 vaisseaux français et autant d'espagnols échappent au carnage. Seule clarté dans cette journée, où Napoléon perd définitivement toute chance de disposer d'une suprématie locale sur mer, la mort de l'amiral anglais. Déjà rendu borgne à Calvi en 1793 et manchot à Tenerif en 1797, Nelson est victime du tir d'un français posté dans les hunes du vaisseau Le Redoutable. L’amiral Villeneuve se suicide en avril 1806, accablé par les reproches de Napoléon.

21 octobre 1870 : première bataille de Buzenval. Alors que le siège de Paris continue, les troupes françaises tentent une percée et atteignent Saint-Cucufa et La Malmaison. Les Prussiens, bousculés, envisagent déjà le retrait de leur état-major de Versailles lorsque leur contre-offensive parvient à faire reculer les troupes de la défense nationale qui sonnent la retraite. Le lendemain 22 octobre, les habitants du village de Buzenval seront mis à l'amende, 18 d'entre-deux seront traduits en conseil de guerre pour avoir aidé les troupes françaises, 2 seront déportés en Allemagne et 3 autres seront fusillés devant les habitants. Sur le conflit de 1870-1871.

21 octobre 1899 : lancement du sous-marin le Narval (Cherbourg). Submersible français de 117 tonnes conçu par l’ingénieur du génie maritime Laubeuf. Propulsé par une machine à vapeur de 250 chevaux, il est doté d’un moteur électrique alimenté par des accumulateurs rechargeables en surface ce qui lui donne une certaine autonomie en plongée. C’est une première mondiale.

21 octobre 1967 : marche sur le Pentagone (Washington). Plus de 100 000 manifestants protestent contre la guerre que mènent les Etats-Unis au Vietnam et demandent le retrait des Boys. En 1967 les américains perdent deux fois plus d’hommes qu’en 1966 (passage de 6000 à 11000 morts/an). L’effectif total est de 485 000 américains déployés au Vietnam. La contestation progresse et rassemble de plus en plus de notabilités (Jane Fonda, Noam Chomsky,…).

21 octobre 1998 : la 174èmepromotion de l’ENSOA porte le nom de SCH Jean Jestin. Le jeune Jestin (né en 1920) rejoint Londres le 19 juin 1940 après avoir entendu l’appel de de Gaulle. Il participe à toutes les campagnes de la France libre, depuis le Cameroun jusqu’à Toulon en passant par El Alamein et Monte Cassino. Sur les pentes du mont Redon (Toulon), le 20 aout 1944, il est blessé pour la troisième fois depuis son engagement. Il confie le commandement de sa section à son adjoint et tente de rejoindre seul le poste de secours. Un soldat allemand isolé l’abat. Le chef Jestin est titulaire de la médaille militaire, de la légion d’honneur et est compagnon de la libération. Il est enterré à Brest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 24 octobre 2016   Lun 24 Oct - 8:58

24 octobre 1790 : adoption du drapeau tricolore dans la Marine de guerre française.

24 octobre 1916 : reprise du fort de Douaumont (près de Verdun). Le groupement Mangin reprend le fort avec notamment le RICM et l’action décisive du futur sergent du génie Dumont.

24 octobre 1917 : début de la bataille du Caporetto (actuelle Slovénie). Le front des Alpes, opposant depuis mai 1915 les Austro-hongrois aux Italiens est relativement stable jusqu'à l'arrivée des renforts allemands commandés par le général Otto von Below. Fort de son expérience acquise sur le front russe (1914) et des techniques d'attaque de tranchées désormais maitrisées, il lance la XIVème armée contre les lignes italiennes adossées à l'Isonzo. Surpris, les Italiens subissent dès le premier jour de l'attaque une défaite évidente : ils reculent de 25 km sous un déluge d'obus et de gaz de combat. A la mi-novembre, les Allemands sont aux portes de Venise après une percée de 140 km. Le front se stabilise sur la Piave grâce à l'intervention de 6 divisions franco-britanniques. Le lieutenant Irwin Rommel se fait connaitre lors de cette bataille. Servant dans les troupes de montagne allemandes, il prend avec son bataillon, en 48 heures seulement, trois sommets dont certains culminent à 2000 mètres en ne perdant que 6 hommes. A la fin de la bataille du Caporetto, le 9 novembre, il accomplit un nouvel exploit en s'emparant d'un village entier après avoir franchi un lac gelé. Le terme Caporetto est synonyme aujourd'hui de désastre tant la défaite fut importante : 300 000 morts, blessés et prisonniers alors que les Austro-allemands ne perdent que 5000 hommes.

24 octobre 1928 : combat de Tamaskate (Nord de l’actuel Mali). Apprenant qu’un important rezzou vient de pénétrer sur la zone de compétence du poste de Kidal, le lieutenant Le Cocq monte un contre-rezzou. En moins d’une semaine, il constitue un commando avec ses meilleurs éléments, se met en chasse de l’ennemi et finit par le détecter à Tamascate. Victoire totale.

24 octobre 1929 : jeudi noir (New-York). Le krach boursier de Wallstreet débute et va s’étendre à l’Europe.

24 octobre 1940 : entrevue de Montoire (Loir et Cher). Hitler remontant en train d’une visite au général Franco s’arrête à Montoire pour y rencontrer Pétain, chef de l’Etat français. Pétain déclare « entrer en collaboration ». Ce mot n’a, en octobre 1940, pas le même sens que celui qu’il acquiert dans les 4 ans qui suivent.

24 octobre 1942 : mort du LCL Amilakvari (El Alamein - Egypte). Né dans le Caucase (en Géorgie) et descendant de la famille des Sadguinidze qui a donné beaucoup de chef de la cavalerie au Tsar, Dimitri Amilakvari (11 ans) émigre avec ses parents au moment de la révolution bolchevique (1917) d'abord à Istamboul puis à Paris. Il fait Saint Cyr puis choisit la Légion étrangère où il sert à titre étranger au Maroc. Durant la seconde guerre mondiale, il participe à la campagne de Norvège au sein de la 13ème DBLE avec le colonel Monclare. L'unité embarque pour l'Angleterre le 22 juin 1940 et se rallie à de Gaulle. Il combat ensuite en Érythrée en Syrie et prend le commandement de la 13 juste avant la bataille de Bir Hakeim. Il est fait compagnon de la libération par de Gaulle en aout 1942. Ayant reçu la mission de prendre le plateau d'Himeimat durant la bataille d'El Alamein (commencée la veille), il est tué par un éclat d'obus.

24 octobre 1945 : naissance officielle de l’ONU. Si la Charte de San Francisco a été signée le 26 juin 1945, la naissance effective de l’ONU a lieu au moment de la ratification par la plupart des Etats membres.

24 octobre 1973 : fin de la guerre du Kippour. Victoire israélienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 25 octobre 2016   Mar 25 Oct - 12:17

25 octobre 732 : bataille de Poitiers. Charles Martel, père de Pépin le Bref et grand-père de Charlemagne arrête, entre Tours et Poitiers, l’armée d’ Abd el-Rahman. Ce dernier meurt dans l’affrontement. Ce coup d’arrêt est repris par tous les chroniqueurs européens.

25 octobre 1147 : prise de Lisbonne par Alphonse 1er (Portugal). Le roi du Portugal, après de nombreuses tentatives, reprend la ville qu’occupaient les Musulmans depuis près de 400 ans.

25 octobre 1415 : défaite française d'Azincourt (Pas-de-Calais). Cette défaite est d’autant plus pénible pour les Français qu’elle répète celles de Crécy (1346) et Nouaillé-Maupertuis (1356). Le roi d'Angleterre, Henry V, débarque à Harfleur avec son armée (15 000 hommes) pour réclamer la couronne française que le roi Charles VI, affaibli par des crises de démence, ne peut plus défendre. Charles d'Albret, connétable de France, barre la route vers Calais aux Anglais avec l'armée royale forte de 20 000 hommes au niveau d'Azincourt. Les Français, plus nombreux, sont sûrs de l'emporter et négligent de préparer convenablement l'affrontement en s'adaptant à la situation particulière du champ de bataille : terrain étroit et boueux ne permettant ni déploiement ni charge de la chevalerie, mauvais positionnement des gens de pieds et archers,... Henry V, se sachant en infériorité numérique préfère utiliser les armes à grande portée (arcs). La bataille est un carnage qui détruit l'encadrement de l'armée : 6000 chevaliers français tombent (principalement) sous les flèches galloises. C'en est réellement fini de l'ère de la chevalerie : Le roi anglais craignant un retournement de situation n'hésite pas à faire égorger les très nombreux prisonniers français

25 octobre 1854 : bataille de Balaklava (Crimée). Dans une première tentative pour rompre le siège de Sébastopol, les 25 000 russes de l'armée de secours surgissent sur les arrières anglais dans la plaine de Balaklava, occupée par une troupe hétérogène principalement composée d'un bataillon du 93 Highlanders, bientôt renforcé par tout ce que le contingent franco-anglais peut engager au plus vite. De ce combat résultent trois faits devenus mythiques pour les alliés britanniques : l'arrêt de la charge de la cavalerie russe par la mince ligne sur deux rangs des grenadiers écossais (the thin red line), la dispersion de la cavalerie russe par la charge de la brigade lourde de Lord Scarlett, et surtout la charge de la brigade légère de Lord Cardigan, qu'une accumulation invraisemblable de facteurs négatifs transforme en carnage malgré son soutien par les escadrons du 4ème Chasseurs d'Afrique (les trois quarts des cavaliers engagés périssent dans cet assaut frontal dénué de tout intérêt tactique).

25 octobre 1983 : invasion américaine de la Grenade (Caraïbes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 26 octobre 2016   Mer 26 Oct - 8:52

26 octobre 1813 : bataille de Chateauguay (actuel Canada). Une troupe de 1800 voltigeurs canadiens et amérindiens repoussent avec succès l'attaque de 3000 américains. La bataille fait partie des événements fondateurs du Canada.

26 octobre 1942 : bataille navale de Santa Cruz (Pacifique Sud). Durant la bataille pour le contrôle de Guadalcanal, deux Task Forces américaines interceptent une flotte japonaise dont la mission est de débarquer des renforts à Guadalcanal. Les Japonais détruisent le porte-avions américain Hornet et endommagent gravement deux autres navires. Comme pour la bataille de la mer de Corail (mai 1942), les flottes se sont combattues uniquement grâce à leurs avions embarqués sans jamais être à portée de tirs directs. Les japonais perdent plus de 100 avions dans le combat et doivent renoncer à secourir Guadalcanal.

26 octobre 1966 : incendie à bord de l'USS Oriskany (Golfe du Tonkin). Des fusées éclairantes se déclenchent à bord du porte-avions américain entrainant un incendie géant. 43 morts, 4 avions détruits.

26 octobre 2002 : mort du général d’armée Jacques Massu. Mort à 94 ans, le général Massu était un « très grand soldat qui fut de tous les combats de la France contemporaine* » et « plaça l’obéissance à la République au premier rang de ses devoirs* ». Ancien du Prytanée, saint-cyrien, il choisit l’infanterie coloniale et s’est illustré sur quasiment tous les théâtres d’opérations de la France en 40 ans de services : seconde guerre mondiale, guerre d’Indochine, guerre d’Algérie et crise de Suez. Il remporte notamment la bataille d’Alger à l’aide de la 10ème Division Parachutiste en 1957. Il reconnaîtra en 2000, suite à l’affaire Aussaresse et l’accusation d’emploi de la torture durant cette bataille, que l’ « on aurait pu s’en passer ». Parfois appelé le « grognard du gaullisme », Massu tout en étant un fidèle de de Gaulle ne lui ménageait pas non plus ses critiques notamment à propos de l’Algérie : il fut rappelé en France métropolitaine alors qu’il était chef des forces à Alger, pour être sorti de son devoir de réserve en janvier 1960. C’est néanmoins auprès de lui que le général de Gaulle cherchera un appui lors des émeutes de mai 1968 alors qu’il commande les Forces françaises en Allemagne. * Communiqué du président J. Chirac à la mort de Massu.

26 octobre 2002 : assaut du théâtre Doubrovsky (Moscou). Les forces spéciales russes donnent l’assaut au théâtre où le commando tchéchène de Movsar Baraïev retient en otage depuis le 23 octobre environ 900 personnes. Un gaz paralysant répandu juste avant l’attaque tue 169 personnes dont 42 terroristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Re: CHRONIQUES HISTORIQUES MOIS D'OCTOBRE   Jeu 27 Oct - 10:00

27 octobre 1870 : le maréchal Bazaine capitule à Metz. L'armée du Rhin que commande Bazaine est forte de 180 000 hommes. Aussi, lorsqu'il décide à la surprise générale de s'enfermer dans Metz, il compromet les chances françaises de briser l'offensive prussienne. Déjà critiqué pour avoir choisi de rompre le combat à la bataille de St Privat-Gravelotte (18 aout), il déclenche contre lui la fureur de ceux qui continuent à se battre et notamment de Gambetta occupé à lever des armées en province après son évasion de Paris en ballon libre (fourni par le Génie). L'attitude étrange de Bazaine s'expliquerait par son hostilité au régime républicain qui vient de prendre le pouvoir à Paris suite à la reddition de Napoléon III (2 septembre).

Pour l’anecdote : le gérant du mess à Saint-Cyr était surnommé Bazaine… (gérant du mess = J’ai rendu Metz).

27 octobre 1981 : whiskey on the rocks (côte suédoise). En pleines manœuvres navales suédoises, le sous-marin soviétique S-363 de la classe Whiskey s’échoue sur des haut-fond en vue de la plus grande base navale du pays et donc à l’intérieur des eaux territoriales. L’incident crée une très forte tension internationale jusqu’à ce que le sous-marin soit remorqué par les Suédois (le 6 novembre) dans les eaux internationales où il est pris en charge par la flotte soviétique. Des inspections de la coque depuis l’extérieur du sous-marin ont permis aux spécialistes suédois de détecter des traces d’uranium 238 à l’avant du navire, indiquant probablement la présence de torpilles nucléaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PRESIDENT

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 06/06/2016
Age : 74

MessageSujet: Chronique du 28 octobre 2016   Ven 28 Oct - 12:28

28 octobre 1696 : naissance de Maurice de Saxe à Goslar (Saxe, Allemagne). Futur maréchal de France.
 
28 octobre 1806 : victoire de Prentzlow (Prusse). « La plus belle charge que j’ai jamais vue ! » aimait à dire le général, futur Prince Murat qui pourtant à Eylau (février1807) mènera la plus grande charge de cavalerie de l’histoire (12 000 cavaliers !). A Prentzlow,  les dragons de la Grande Armée, conduits par les généraux Grouchy et Beaumont sont éclairés par la cavalerie légère (la brigade infernale) du général Lassalle et balaient les forces du prince prussien Auguste de Hohenlohe. Tout ce qui avait échappé des Gardes du roi de Prusse à la bataille d'Iéna tombe entre les mains des Français : 16 000 fantassins presque tous gardes ou grenadiers, 6 régiments de cavalerie, 45 drapeaux et 64 pièces d'artillerie attelées (d’après le 22ème bulletin de la Grande Armée)
28 octobre 1839 : passage des « Portes de fer » (Algérie) : Le duc d'Orléans, fils du roi Louis-Philippe, traverse le défilé des « Portes de fer » afin d'établir une liaison entre Alger et Constantine. Abd el-Kader dénonce cette intrusion sur son territoire et en prend prétexte pour annoncer le 18 novembre 1839 la reprise de la guerre sainte (jihad ou djihad) au général Bugeaud, de retour en Algérie.
28 octobre 1904 : début de l'affaire des fiches (Assemblée nationale – Paris) :  Le député Jean Guyot de Villeneuve, renseigné par Jean-Baptiste Bidegrain, secrétaire adjoint du Grand Orient, interpelle le gouvernement sur le fichage des officiers par le Grand Orient à la demande du ministre de la Guerre, le général André.
28 octobre 1922 : marche sur Rome (Italie). Mussolini et ses Chemises noires impressionnent le gouvernement italien. Cet évènement est considéré comme l'avènement du fascisme en Italie.

28 octobre 1950 : le service militaire français passe de 12 à 18 mois (France).

28 octobre 1955 : naissance de Bill Gates (Seattle – Etats-Unis).  Fondateur et PDG du groupe informatique Microsoft. L’une des plus grosses fortunes mondiales. 61 ans, retraité depuis 2014.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CHRONIQUES HISTORIQUES MOIS D'OCTOBRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prière du matin en ce mois d'Octobre
» Chemin de prière du soir en ce mois d'Octobre
» Accueillons une bénédiction en ce mois d'Octobre et vivons en enfant de Lumière
» Une pensée par jour pour le mois d\'octobre
» MOIS D'OCTOBRE, MOIS DU ROSAIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOCIETE DES VOLONTAIRES RONCEVAUX :: CHRONIQUE JOURNALIERE-
Sauter vers: